Download E-books Ruy Blas PDF

By Victor Hugo

Dans l'Espagne de los angeles fin du XVIIe siècle, alors que l. a. monarchie est en proie au complot, un laquais se voit chargé, en mystery, d'usurper l'identité d'un grand seigneur, et de diriger le can pay. Ce laquais, c'est Ruy Blas, amoureux de los angeles reine qui forget about tout de ce travestissement... Créée en 1838, cette pièce est bien plus qu'une basic espagnolade. automobile, par le drame, Victor Hugo entend "ressusciter le passé au revenue du présent " : de l'Espagne de Charles II à l. a. France de Louis-Philippe, il n'y a qu'un pas. Et, comme dans Lorenzaccio de Musset, l. a. query centrale est ici celle du peuple, incarné par Ruy Blas - "le peuple, orphelin, pauvre, clever et citadel ; placé très bas, et aspirant très haut" (Préface). Œuvre hybride où Hugo mêle en virtuose chic et gruesome, tragique et cornique, et manie l. a. langue avec une aisance souveraine, Ruy Blas connut un succès sans précédent, et demeure l'une des pièces majeures du drame romantique.

Show description

Read Online or Download Ruy Blas PDF

Best Theatre books

Lysistrata and Other Plays (Penguin Classics)

3 performs by means of the comic of historic GreeceWriting on the time of political and social trouble in Athens, Aristophanes was once an eloquent but bawdy challenger to the demagogue and the sophist. The Achanians is a plea for peace set opposed to the historical past of the lengthy warfare with Sparta. In Lysistrata a band of ladies faucet into the extraordinary strength of intercourse which will finish a warfare.

Otherwise Engaged and Other Plays

Filenote: PDF is searchable snapshot ocr, 148 pages with front/back cover
--------------

With his spouse away, Simon Hench, winning writer and avid Wagnerite, is calling ahead to a protracted hearken to his new checklist of "Parsifal". however the intercourse difficulties of his lodger and his brother's wish to percentage his nervousness change into the start of a string of interruptions.

About the Author
Playwright Simon grey used to be born in Hayling Island, Hampshire, England on October 21, 1936. He acquired levels from Dalhousie college in Halifax, Nova Scotia, Canada and from Cambridge collage. He has edited a literary assessment (like the characters within the universal Pursuit) and taught drama, poetry, and English literature in universities, either significant and provincial. He has written forty performs, tv performs, and screenplays and 5 novels, and tailored Fyodor Dostoevsky's The fool for the nationwide Theatre. a few of his works contain Butley, another way Engaged, Quartermaine's phrases, The Smoking Diaries, The yr of the Jouncer, and The final Cigarette. He died on August 6, 2008.

Antonin Artaud's Writing Bodies (Oxford Modern Languages and Literature Monographs)

Antonin Artaud (1896-1948), probably top referred to as a dramatic theorist, is a crucial yet super tricky author. This publication experiences the advance of his pondering, from the early texts of the Twenties via to the acclaimed yet lesser recognized Forties writings, on such matters because the physique, theology, language, id and the quest for an elusive and unsayable self-presence, after which makes use of this as a framework during which to learn his overdue texts.

Theatre and Evolution from Ibsen to Beckett

Evolutionary thought made its degree debut as early because the 1840s, reflecting a systematic development that used to be quick altering the realm. Tracing this improvement in dozens of mainstream eu and American performs, in addition to in circus, vaudeville, pantomime, and "missing hyperlink" performances, Theatre and Evolution from Ibsen to Beckett finds the deep, transformative entanglement between technology, paintings, and tradition nowa days.

Extra resources for Ruy Blas

Show sample text content

Oui, celles-là sont heureuses. — Leur voix, Leur chant me fait du mal et du bien à los angeles fois. l. a. DUCHESSE, aux duègnes. Ces femmes dont le chant importune l. a. reine, Qu’on les chasse ! l. a. REINE, vivement. Comment ! on les entend à peine. Pauvres femmes ! je veux qu’elles passent en paix, Madame. A Casilda en lui montrant une croisée au fond. Par ici le bois est moins épais ; Cette fenêtre-là donne sur l. a. campagne ; Viens, tâchons de les voir. Elle se dirige vers l. a. fenêtre avec Casilda. l. a. DUCHESSE, se levant, avec une révérence. Une reine d’Espagne Ne doit pas regarder à los angeles fenêtre. l. a. REINE, s’arrêtant et revenant sur ses pas. Allons ! Le beau soleil couchant qui remplit les vallons, l. a. poudre d’or du soir qui monte sur los angeles direction, Les lointaines chansons que toute oreille écoute, N’existent plus pour moi ! j’ai dit au monde adieu. Je ne puis même voir los angeles nature de Dieu ! Je ne puis même voir l. a. liberté des autres ! l. a. DUCHESSE, faisant signe aux assistants de sortir. Sortez, c’est aujourd’hui le jour des saints apôtres14. Casilda fait quelques pas vers los angeles porte ; l. a. reine l’arrête. l. a. REINE Tu me quittes ? CASILDA, montrant los angeles duchesse. Madame, on veut que nous sortions. l. a. DUCHESSE, saluant l. a. reine jusqu’à terre. Il faut laisser l. a. reine à ses dévotions. Tous sortent avec de profondes révérences. SCÈNE DEUXIÈME l. a. REINE, seule. A ses dévotions ? dis donc à sa pensée ! Où los angeles fuir maintenant ? Seule ! ils m’ont tous laissée. Pauvre esprit sans flambeau dans un chemin obscur ! Rêvant. Oh ! cette major sanglante empreinte sur le mur ! Il s’est donc blessé ? Dieu ! — mais aussi c’est sa faute. Pourquoi vouloir franchir los angeles muraille si haute ? Pour m’apporter les fleurs qu’on me refuse ici, Pour cela, pour si peu, s’aventurer ainsi ! C’est aux pointes de fer qu’il s’est blessé sans doute. Un morceau de dentelle y pendait. Une goutte De ce sang répandu pour moi vaut tous mes pleurs. S’enfonçant dans sa rêverie. Chaque fois qu’à ce banc je vais chercher les fleurs, Je promets à mon Dieu, dont l’appui me délaisse, De n’y plus retourner. J’y retourne sans cesse. — Mais lui ! voilà trois jours qu’il n’est pas revenu. — Blessé ! — qui que tu sois, ô jeune homme inconnu ! Toi qui, me voyant seule et loin de ce qui m’aime, Sans me rien demander, sans rien espérer même, Viens à moi, sans compter les périls où tu cours ; Toi qui verses ton sang, toi qui risques tes jours Pour donner une fleur à l. a. reine d’Espagne ; Qui que tu sois, ami dont l’ombre m’accompagne, Puisque mon cœur subit une rigid loi, Sois objectiveé par ta mère et sois béni par moi ! Vivement et portant los angeles major à son cœur. — Oh ! sa lettre me brûle ! — Retombant dans sa rêverie. Et l’autre ! l’implacable Don Salluste ! le variety me protège et m’accable. En même temps qu’un ange un spectre affreux me suit ; Et, sans les voir, je sens s’agiter dans ma nuit, Pour m’amener peut-être à quelque immediate suprême, Un homme qui me hait près d’un homme qui m’aime. L’un me sauvera-t-il de l’autre ? Je ne sais. Hélas ! mon destin flotte à deux vents opposés.

Rated 4.12 of 5 – based on 28 votes