Download E-books La raison de Rome : Naissance de l'esprit critique à la fin de la République (IIe-Ier siècle avant J.-C.) PDF

By Claudia Moatti

Au dernier siècle de son histoire (entre le IIe et le Ier s. av. J.-C.), alors qu’elle est emportée par les guerres civiles et les conflits extérieurs, l. a. République romaine connaît une véritable révolution intellectuelle sous le signe des « Lumières ». A cette époque marquée par une ouverture sans précédent sur le monde et par l’intégration significant des Italiens dans le corps civique, los angeles classe dirigeante modifie peu à peu ses questionnements, ses discours, ses pratiques, et s’interroge sur l. a. romanité.Comment penser lorsque les valeurs anciennes et les associations vacillent ? remark constituer un État, une mémoire, à partir d’une multitude de peuples et de cultures ? Contre l’éclatement, le désordre et l. a. crise, les Romains en appellent à los angeles Raison, tout à l. a. fois norme, principe de pensée, méthode d’organisation et de class ; il s découvrent los angeles critique, los angeles pluralité, l’abstraction, cherchent des catégories générales susceptibles de quadriller le réel et d’en appréhender los angeles diversité.C’est dans cette création de formes, dans los angeles building d’un ordre logique et universel, recouvrant sans les détruire les singularités historiques, que s’impose los angeles modernité de Rome.

Show description

Read Online or Download La raison de Rome : Naissance de l'esprit critique à la fin de la République (IIe-Ier siècle avant J.-C.) PDF

Similar Classical Studies books

Poetics (Penguin Classics)

Crucial interpreting for all scholars of Greek theatre and literature, and both stimulating for somebody drawn to literature within the Poetics, his near-contemporary account of classical Greek tragedy, Aristotle research the dramatic parts of plot, personality, language and spectacle that mix to supply pity and worry within the viewers, and asks why we derive excitement from this it sounds as if painful approach.

The Laws (Penguin Classics)

Within the legislation, Plato describes in interesting aspect a complete procedure of laws in a small agricultural utopia he named Magnesia. His legislation not just govern crime and punishment, but in addition shape a code of behavior for all elements of existence in his excellent state—from schooling, game and faith to sexual behaviour, marriage and ingesting events.

Classics: A Very Short Introduction

We're all classicists--we come into contact with the classics each day: in our tradition, politics, drugs, structure, language, and literature. What are the real roots of those affects, even though, and the way do our interpretations of those facets of the classics vary from their unique fact?

The Oxford Handbook of Byzantine Studies (Oxford Handbooks)

The Oxford instruction manual of Byzantine reviews provides discussions by means of prime specialists on all major points of this diversified and fast-growing box. The Oxford guide of Byzantine experiences offers with the historical past and tradition of the Byzantine Empire, the japanese half the past due Roman Empire, from the fourth to the fourteenth century.

Additional info for La raison de Rome : Naissance de l'esprit critique à la fin de la République (IIe-Ier siècle avant J.-C.)

Show sample text content

LE REFUS DU DOGMATISME PHILOSOPHIQUE On peut penser que l’afflux massif de l’hellénisme au IIe siècle ne fut pas étranger à los angeles naissance de ce nouvel esprit : non pas seulement, comme on le dit souvent, au sens où les Romains auraient imité les philosophies evaluations, tel l’académisme, ou suivi les leçons de rhétorique, mais parce que cette rencontre culturelle les contraignit à mesurer leurs emprunts. Caton le Censeur conseillait à son fils de procéder à un examen critique (inspicere) des idées grecques avant de les accepter, au lieu de les apprendre par cœur (perdiscere)48. perspective qui témoigne moins d’un antihellénisme que d’un refus de soumission intellectuelle, d’une volonté de maîtriser son propre jugement, d’abord en tant que Romain, puis en tant qu’homme. Ne prendre que ce qui est appropriate, que ce qui convient à l’esprit traditionnel : à l’origine de l’éclectisme romain se tient ainsi los angeles volonté de conserver l’autonomie de los angeles pensée. Une exigence qui sera largement suivie au siècle suivant. Cicéron écrit-il sur les devoirs ? Il n’emprunte au stoïcisme de Panétius que ce qui l’intéresse et délaisse le reste. S’entretient-il sur le bonheur du sage ? Il avoue sa liberté de choix : � nous vivons au jour le jour ; tout ce qui fait sur nous distinctiveness impact de vraisemblance, nous l’adoptons, et c’est pourquoi nous sommes les seuls à être libres ». N’est-ce pas los angeles même angle qui le conduit dans le de legibus à accepter l’idée de droit naturel qu’en adepte de l. a. nouvelle Académie il devrait rejeter, et à ne pas se satisfaire du seul modèle de Platon ? Qui incite Varron à � neutraliser le sectarisme philosophique », Pline à � ne suivre aucun auteur comme resource designated, mais celui qui, pour chaque partie, lui semblera le plus véridique », et Sénèque à refuser los angeles quotation à outrance ? � Se memento n’est pas savoir », pensait ce dernier ; � chacun ne relève que de lui-même »49. Partout l’argument d’autorité est à réfuter. D’où l. a. critique de certaines écoles philosophiques. Les épicuriens, qui citent les maximes du maître � comme des oracles de sagesse » (quasi oracula… sapientiae) ; ou encore les pythagoriciens, qui s’abandonnent si bien à Pythagore � que leur autorité (auctoritas) s’impose sans explication (sine ratione) » : les disciples finissent toujours un débat par � Ainsi l’a-t-il dit », Ipse dixit. Cicéron n’a-t-il pas compris l. a. valeur de l. a. parole sacrée, ainsi que le suggérait Jérôme Carcopino, ou bien est-ce là une preuve de son rationalisme, du refus de toute autorité sans raison ? Dans le domaine des idées et � dans les discussions, c’est à l. a. raison, non à l’autorité d’un maître qu’il faut faire appel » ; l. a. soumission affaiblit le jugement personnel50. Le discussion du de divinatione nous éclaire sur une telle démarche. Quintus, nous l’avons vu, se scandalise que Cicéron demande à l. a. divination de produire ses raisons – l’autorité des Anciens ne suffit-elle pas à los angeles fonder ? –, de même que, dans le de natura deorum, Balbus, qui s’en remet aux ancêtres, ne comprend pas ce que Cotta veut dire quand il le somme d’expliquer ses propres convictions : � Fais maintenant en sorte que je comprenne ce que tu penses.

Rated 4.50 of 5 – based on 38 votes