Download E-books L'Enfer PDF

By Dante Alighieri, Jacqueline Risset

This can be my scan.

-

Traduction de Jacqueline Risset, revue et corrigée pour cette édition.

Edition bilingue.

-

Peut-on encore aujourd'hui aimer Francesca, être troublé par Ugolino, trembler aux tourments des damnés de l. a. Comédie? L'Enfer de Dante, poétique et médiéval, n'a-t-il pas pâli irréparablement auprès des Enfers tout proches, et actifs, que notre siècle n'a pas encore fini, semble-t-il, de susciter?

En fait, l'imagination créatrice de Dante est si puissante, et si précise, qu'elle semble décrire par avance, parfois, l'inimaginable horreur moderne. Le gigantesque entonnoir de l'Enfer, qui se creuse jusqu'au centre de los angeles terre, est dépeint comme le réceptacle de tout le mal de l'univers, comme une sorte de sac où viennent s'engouffrer tous les noyaux, tous les atomes de mal épars sur l. a. planète. Mais nous lisons aussi autre selected dans L'Enfer, plus que le catalogue effrayant des péchés et des châtiments possibles, plus que l'archétype du roman noir, il correspond pour nous au départ de l'exploration, à l. a. première étape du grand roman initiatique d'une autre civilisation qui est l. a. racine de los angeles nôtre.

--

Jacqueline Risset est une poète française née en 1936 à Besançon. Elle est également critique littéraire, traductrice et universitaire, en particulier spécialiste de Dante et auteur d'une traduction de référence de los angeles Divine Comédie.

De 1967 à 1982, elle a été membre du comité de rédaction de los angeles revue Tel Quel. Ancienne élève de l'École normale supérieure de jeunes filles, agrégée d'italien, elle est professeur de littérature française à l'université « los angeles Sapienza » à Rome.

Show description

Read Online or Download L'Enfer PDF

Similar Poetry books

Sinners Welcome: Poems

From Mary Karr, the prize-winning and big apple occasions bestselling writer of The Liars’ membership and Cherry, comes the paperback variation of Sinners Welcome, her fourth and latest number of poetry. released to coincide with the hardcover unencumber of her most up-to-date memoir, Lit, Sinners Welcome strains her inconceivable trip from a tormented early life right into a resolutely irreverent Catholicism.

Source

This daring, wide-ranging collection—his 6th e-book of poems—demonstrates the unmistakable lyricism, fierce remark, and strength of feeling that experience made Mark Doty's poems distinctive to readers on each side of the Atlantic.

The poems in resource deepen Doty's exploration of the anomaly of self-hood. they provide a posh, boldly coloured self-portrait; their muscular strains argue fiercely with the very fact of restrict; they pulse with the drama of notion and the hunt to forge which means.

Bird Eating Bird: Poems (National Poetry Series)

A winner of the 2008 nationwide Poetry sequence mtvU Prize as chosen by means of Yusef Komunyakaa (winner of the Pulitzer Prize), Kristin′s paintings perpetuates NPS′s culture of selling remarkable poetry from lesser identified poets. Her poems are playful and severe abruptly. They discover the richness of her cultural and linguistic history, which spans the globe from Mexico to the Philippines.

The Iliad

The good struggle epic of Western literature, translated through acclaimed classicist Robert Fagles   relationship to the 9th century B. C. , Homer’s undying poem nonetheless vividly conveys the horror and heroism of fellows and gods wrestling with towering feelings and struggling with amidst devastation and destruction, because it strikes inexorably to the wrenching, tragic end of the Trojan conflict.

Extra resources for L'Enfer

Show sample text content

Eta mia fosse piena. Pur ier mattina le volsi le spalle : questi m'apparve, tornand' i'o in quella, e reducemi a ca in keeping with questo calle. » Ed elli a me : « Se tu segui tua stella, non puoi fallire a glori'oso porto, se ben m'accorsi ne l. a. vita bella; e s'io non fossi sf in line with pace morto, veggendo ii cielo a te cosf benigno, dato t'avrei a ]'opera conforto. Ma quello ingrato popolo maligno che discese di Fiesole ab antico, e tiene ancor de! monte e de! macigno, ti si fara, in line with mo ben a long way, nimico; ed e ragion, che tra Ii lazzi sorbi si disconvien fruttare al dolce fico. ENFER XV 28-66 a mon esprit de le connaitre ; et tendant l. a. major vers sa face, 3o je repondis : « Vous etes ici, ser Bruneno*? » Et lui : « zero mon fils, qu'il ne te deplaise si Brunetto Latino retoume sur ses pas 33 un peu avec toi, et laisse aller l. a. dossier. » Je lui dis : « Je vous en prie tant que je peux, et si vous voulez que je m'assoie aupres de vous, 36 je le ferai, s'il plait a celui-ci que j'accompagne. )) « zero fils », dit-il, « quiconque s'arrete un peu dans ce troupeau git ensuite pour cent ans 39 sans pouvoir s'abriter quand le feu le blesse. Poursuis performed ta path : moi j'irai sur tes pas; et puis je rejoindrai ma compagnie forty two qui va pleurant ses peines eternelles. )) Je n'osais pas descendre de l. a. berge pour aller pres de lui ; mais je tenais l. a. tete forty five baissee comme qui chemine avec admire. II commem;a : « Quelle fortune, ou quel destin t'amene ici avant ton dernier jour? 4s et qui est celui-ci qui te mene ici-bas? » « La-haut sur terre, dans los angeles vie sereine », lui repondis-je, « je me perdis dans une vallee, fifty one avant que mon age fftt a sa plenitude. Hier matin seulement je lui toumai le dos : celui-ci m'apparut, comme j'y retombais, ;4 et me ramene chez moi par ces voies-ci. » Et lui a moi : « Si tu suis ton etoile, tu ne pourras faillir au port glorieux, fifty one si j'ai bien vu dans los angeles belle vie : et si je n'etais pas mort trop tot, voyant le ciel t' etre si bienveillant, 60 je t'aurais aide dans ton ouvrage. Mais ce peuple ingrat et mechant* qui descendit de Fiesole autrefois, sixty three et qui tient encore du mont et du rocher, sera ton ennemi, pour tes bonnes activities; et c'est justice : parrni ! es apres sorbiers sixty six le doux figuier ne peut donner de culmination. 143 144 INFERNO XV 67-105 Vecchia fama nel mondo li chiama orbi; gent' e avara, invidiosa e superba : sixty nine dai lor costumi fa che tu ti forbi. los angeles ma fortuna tanto onor ti serba, che l'una parte e l'altra avranno popularity n di te; ma lungi fia dal becco l'erba. Faccian le bestie fiesolane strame di lor medesme, e non tocchin l. a. pianta, 7; s'alcuna surge ancora in lor letame, in cui riviva los angeles sementa santa di que' Roman che vi rimaser quando 1x fu fatto ii nido di malizia tanta. » « Se fosse tutto pieno ii mio dimando », rispuos' io lui, « voi non sareste ancora x1 de l'umana natura posto in bando; che 'n los angeles mente m'e fitta, e or m'accora, l. a. cara e buona think paterna x• di voi quando nel mondo advert ora advert ora m'insegnavate come l'uom s'etterna : e quant' io l'abbia in grado, mentr' io vivo s7 convien che ne l. a. mia lingua si scerna.

Rated 4.57 of 5 – based on 29 votes