Download E-books Harry Potter à L'école des Sorciers PDF

By J.K. Rowling

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son life bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie! Voler en balai, jeter des kinds, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom. Amitié, surprises, risks, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et l. a. vie à Poudlard. Le best tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt!

Show description

Read or Download Harry Potter à L'école des Sorciers PDF

Best Magic books

Secrets of the Crown. by Adam Epstein, Andrew Jacobson

The second one magical experience in a tremendous new trilogy -- an exhilarating mixture of edge-of-your-seat motion, laugh-out-loud humour and unforgettable characters. No ask yourself Sony snapped up movie rights, to be directed by means of Pixar animator Doug Sweetland. A curse has befallen the land of Vastia, taking out human magic.

Magyk (Septimus Heap, Book 1)

The Magyk starts HereSeptimus Heap, the 7th son of the 7th son, disappears the evening he's born, said useless via the midwife. that very same evening, the baby's father, Silas Heap, comes throughout an deserted baby within the snow—a child woman with violet eyes. who's this mysterious female child, and what rather occurred to the tons' loved son Septimus?

Another Fine Myth (Myth, Book 1)

Skeeve used to be a magician's apprentice--until an murderer struck and his grasp was once killed. Now, with a purple-tongued demon named Aahz as a spouse, he's on a quest to get even.

Additional info for Harry Potter à L'école des Sorciers

Show sample text content

Et si nous rentrions à los angeles maison ? suggéra timidement l. a. tante Pétunia, quelques heures plus tard. Mais l’oncle Vernon ne semblait pas l’avoir entendue. Personne ne comprenait ce qu’il cherchait. Il les conduisit au milieu d’une forêt, sortit de l. a. voiture, inspecta les alentours, hocha los angeles tête, puis remonta dans los angeles voiture et ils repartirent. Il recommença ensuite le même manège au beau milieu d’un champ labouré, à mi-chemin sur un pont suspendu, puis au sommet d’un parking à étages. Vers los angeles fin de l’après-midi, l’oncle Vernon s’arrêta dans un village du bord de mer, enferma tout le monde dans l. a. voiture et s’en alla. – Papa est devenu fou ? demanda Dudley, d’un ton morne, à los angeles tante Pétunia. l. a. pluie commença à tomber. De grosses gouttes martelaient le toit de l. a. voiture. Dudley pleurnichait bruyamment. – C’est lundi, dit-il à sa mère. Le jour de mon émission préférée. Je veux qu’on aille quelque half où il y air of secrecy une télévision. Lundi ! – on pouvait faire confiance à Dudley, il ne se trompait jamais dans les dates, à reason des programmes de télévision. Harry se souvint tout à coup que le mardi suivant, c’est-à-dire le lendemain, serait le jour de son onzième anniversaire ! Oh, bien sûr, ses anniversaires n’avaient rien de bien réjouissant – l’année précédente, les Dursley lui avaient offert un cintre et une paire de vieilles chaussettes qui avaient appartenu à l’oncle Vernon –, mais quand même : on n’avait pas onze ans tous les jours ! L’oncle Vernon revint en portant sous le bras un paquet lengthy et fin. Il souriait, mais refusa de répondre à los angeles tante Pétunia lorsqu’elle lui demanda ce qu’il avait acheté. – J’ai trouvé l’endroit idéal, dit-il. Allez, venez ! Tout le monde dehors ! Dehors, il faisait très froid. L’oncle Vernon montra du doigt un gros rocher qui émergeait à bonne distance de l. a. côte. Au sommet du rocher, on distinguait une cabane misérable, à moitié en ruine. Une selected était certaine : il ne pouvait pas y avoir de télévision là-dedans ! – On prévoit une tempête pour cette nuit, dit l’oncle Vernon d’un ton joyeux, et en frappant des mains. Et monsieur a été assez aimable pour nous prêter son bateau ! Un vieil homme édenté s’approcha d’eux d’un pas raide. Avec un sourire à faire froid dans le dos, il montra d’un geste de los angeles major une vieille barque qui se balançait à los angeles floor de l. a. mer d’un gris métallique. – J’ai déjà acheté des provisions, dit l’oncle Vernon. Il ne reste plus qu’à embarquer. Il faisait un froid polaire à bord de los angeles barque. l. a. pluie et les embruns s’insinuaient dans leur cou et un vent glacé leur fouettait le visage. Il sembla s’écouler des heures avant qu’ils atteignent enfin le rocher. Glissant à chaque pas sur los angeles pierre humide, l’oncle Vernon les conduisit à los angeles masure. L’endroit était épouvantable : il régnait une poor odeur d’algues, le vent sifflait à travers les fissures des murs en planches et l. a. cheminée humide ne comportait pas l. a. moindre bûche. Il n’y avait que deux pièces. Les provisions de l’oncle Vernon étaient plutôt maigres : un paquet de chips pour chacun et quatre bananes.

Rated 4.61 of 5 – based on 26 votes